Conseils de pros

Janzen disqualifié pour avoir porté des chaussures avec crampons métalliques

Le double vainqueur de l'US Open Lee Janzen est la dernière victime en date de sanction pour non respect des règles du tournoi pour avoir porté des chaussures non autorisées lors du tournoi qualificatif pour l'US Open au Woodmont Country club au Maryland.

Vainqueur de l’épreuve en 1993 et cinq années après, Janzen a été brusquement écarté de l'édition de cette année suite à sa disqualification pour port de pointes en acier.

Cet acte constitue une violation d'une règle du club et a eu pour conséquence son exclusion du second round de ce tournoi qualificatif à 36 trous sur le parcours de Rockville.

Janzen avait initialement réalisé une carte de 75 au round précédent et de toute façon, il lui aurait fallu frapper un 61 au second pour arracher une place au play-off.

Parlant de cette décision, Jensen déclare: "je n'ai jamais porté que des crampons métalliques, je participe chaque année aux qualifications pour l'US Open depuis 2009 à Memphis et Columbus et j'y ai toujours porté des crampons métalliques."

"Je n'y comprends rien. Puisque je participe à des tournois professionnels chaque semaine depuis maintenant 24 ans, je n'avais aucune raison de consulter la fiche des règles pour voir si je m'y conformais."

Janzen n'avait pas lu le courriel comportant les règles du tournoi, qui avait été envoyé aux compétiteurs de 'La plus longue journée' de qualification résidant aux États-Unis ; il n'était donc pas au courant de l'interdiction des chaussures avec crampons métalliques dans cet événement.

Il a par la suite posté le tweet suivant : « Eh oui. Disqualifié pour port de crampons métalliques aux qualifications de Woodmont. Les règles étaient dans le courriel. J'étais plus préoccupé par mon jeu. De toute façon, avec 75 au 1er round j'étais à la traîne. »

C'est le plus récent cas de non respect de règles remarquable de cette année, après la pénalité d'un coup infligée à l'adolescent Guan Tianlang pour jeu lent au Masters et le drop illégal de Tiger Woods sur le 15ème trou au National d'Augusta. Si vous y ajoutez la ratification par les principales associations de golf des modifications relatives aux règles concernant le belly putter, c'est une bonne année pour les adeptes d'une discipline stricte.